L'épopée baroque


Retour
  

Epoque prolifique où la fantaisie, la joie et la beauté s'expriment pleinement dans les arts, libérant l'homme de toute contrainte religieuse.
C'est le règne des despotes éclairés ; les cours rivalisent d'orgueil : c'est à qui fera entendre la musique la plus émouvante. Elles s'attachent les services des maîtres de chapelle les plus prolixes, capables de composer quotidiennement les motets, messes et cantates nécessaires au service religieux.
Le Baroque couvre environ cent cinquante ans; de 1600 à 1750. Dérivé de l'italien barocco, désignant la pédanterie alambiquée du Moyen Age, et du portugais barrocco, signifiant perle irrégulière.
Bizarre, étrange, inconvenant, voilà ce qui est jugé baroque.
Le baroque évoque le style rococo des églises surchargées de sculptures,angelots et de dorures.
Les cours princières et royales rivalisent de richesses
De leurs chapelles doit retentir la plus belle des musiques sacrées.
Louis XIV qui adorait la musique, voulait entendre trois motets originaux au cours des messes quotidiennes
Toute une société se presse dans les abbayes et les couvents, devenus centres d'enseignement de la musique religieuse.
Les commandes étaient telles que les musiciens alignent un nombre impressionnant de compositions. Bach écrivit 295 cantates d'église, 185 chorals harmonisés à quatre voix, Telemann, 44 passions, 100 oratorios, Marc Antoine Charpentier, 235 motets, 54 leçons de ténèbres, 11 messes.