La croix de Saint Maur : une oeuvre unique


Retour
  

La croix pourrait dater du IXème siècle. Elle semble d'inspiration celtique a cause des entrelacs qui l'ornent.
Le cercle central qui donne la consistance à tout le reste voudrait faire penser à Dieu: le Dieu de l'Alliance (bague de mariage). Les bras de la croix dessinés en forme de cœur par un entrelac continu font penser à l'amour: Dieu est Amour. Les cœurs semblent jaillir du cercle comme de leur source: l'amour vient de Dieu. Leur retour au centre du cercle: "Celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui ". Le carré formé par la réunion des cœurs dans le cercle évoque la communauté chrétienne qu'est l'Eglise, rassemblée dans et par l'Amour de Dieu selon le commandement du Seigneur: "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés".
L'Eglise devient ainsi l'amorce de la Cité du Ciel: la Jérusalem Nouvelle dont l'Apocalypse nous dit "Elle dessine un carré" (Ap.: 21,16).

Sa hauteur totale est de 2,38 mètres. Les bras sont inégaux: celui de droite mesure 0,88 m et celui de gauche 0,66.
Cette croix carolingienne sculptée au XI ou XII e siècle dans cinq belles pierres de tuffeau doré du Saumurois qui ornait la façade de l'ancienne église abbatiale et que l'on voit encore de nos jours, n'a, effectivement, pas son pareil. Certes les sculptures qui prolongent les bras présentent beaucoup de similitudes avec d'autres décors que l'on retrouve dans les églises de cette époque et en particulier avec celle de Cravant-les-Coteaux, près de Chinon. Mais la croix elle-même est unique Elle porte pour toute ornementation des entrelacs multilignes et continus.